La fédération propose plusieurs services mutualisés aux affiliés.

Vous trouverez informations plus détaillées, documents et outils dans l'espace réservé aux affiliés: accéder au menu utilisateur.

  • FESEFA

CAIPS prend en charge une partie de la cotisation des affiliés ne disposant pas d’un poste de travail octroyé par le Fonds Maribel social.

La FESEFA – Fédération des employeurs des secteurs de l'éducation permanente et de la formation des adultes – est une des fédérations patronales du secteur socioculturel. Elle a pour missions de définir des positions communes et d’élaborer toute proposition nécessaire à la promotion et à la défense des organisations représentées en qualité d’employeurs de travailleurs du secteur socioculturel ; d’assurer plus particulièrement leur représentation au sein de la « commission paritaire pour le secteur socioculturel n° 329 » et dans tout autre structure appropriée ; d’informer, de former et de soutenir ses membres notamment dans les matières relatives à la législation sociale et aux relations collectives de travail.

CAIPS est membre du conseil d’administration de la FESEFA et y représente l’ensemble de ses membres associatifs agréés et subventionnés en tant que CISP. Sa présence au sein de la FESEFA constitue une porte d’entrée vers différentes fédérations patronales dans le secteur du non-marchand (la CESSOC, l’UNIPSO, l’APEF). Les associations membres non agréées CISP ne doivent pas être affiliées à la FESEFA tant qu’elles ne sont pas agréées, sauf avis contraire de leur part. Par contre, les affiliés agréés CISP et relevant de la commission paritaire 329 doivent demander leur affiliation comme membres de la FESEFA. Pour ces derniers, CAIPS récolte les cotisations des affiliés et les paie à la FESEFA ; cette procédure permet aux affiliés de bénéficier d’une réduction dans le calcul du montant de leur cotisation.

  • GISTIC

Le GISTIC (Gestion Informatisée des Stagiaires dans le cadre du plan mobilisateur pour les Technologies de l'Information et de la Communication) est un outil d'encodage et de gestion des données et des heures prestées par les bénéficiaires dans le cadre d'un agrément PMTIC. Développé sur base de la réglementation PMTIC, l’outil a une double visée : faciliter la gestion administrative en regard des exigences de la Wallonie et du Labset, tout en permettant un traitement en interne de données pertinentes pour l'opérateur.

Le GISTIC, qui se présente sous la forme d'un fichier Excel, est actualisé chaque année et proposé gratuitement aux membres agréés PMTIC. La fédération développe en outre des services liés à son utilisation: offre de formation, aide à distance...

Plus d'info et téléchargement de l'outil dans l'espace réservé aux affiliés: accéder au menu utilisateur.

L'outil et le helpdesk utilisateur est également accessible à tout autre opérateur agréé PMTIC (non affilié à CAIPS): voir conditions et bon de commande.

  • GSAO

Le GSAO (Gestion des Stagiaires Assistée par Ordinateur) est un fichier Excel, développé en partenariat avec la fédération ALEAP, qui permet aux CISP affiliés l’encodage et la gestion des données et des heures stagiaires par filière. Développé sur base de la réglementation CISP, l’outil a une double visée : faciliter la gestion administrative en regard des exigences de la Wallonie, tout en permettant un traitement en interne de données pertinentes pour le centre. L'outil est actualisé chaque année et proposé gratuitement aux CISP membres. La fédération développe en outre des services liés à son utilisation: offre de formation, aide à distance... Plus d'info et téléchargement de l'outil dans l'espace réservé aux affiliés: accéder au menu utilisateur.

  • CENTRALE DE MARCHÉS CAIPS / AtoutEI

Grâce à notre centrale de marchés, vous bénéficiez automatiquement des avantages suivants : 

- mise en conformité à la règlementation des marchés publics,
- des tarifs réduits grâce à une approche mutualisée,
- des contrats complets et adaptés aux besoins du secteur.

Nous avons organisé deux marchés publics de services pour les années 2018 à 2021. La procédure est dite négociée avec publicité européenne. Les opérateurs ont été sélectionnés sur base de plusieurs critères comme le prix, la qualité des services / garanties, les services annexes et la capacité à mener un partenariat durable. 

Les adjudicataires sont les suivants :

* Secrétariat social : Group S 
   Prix "all inclusive" avec mise à disposition de tous les outils disponibles (gestion y compris rectifications, paies de jour, outils informatiques, conseils juridiques de base, règlement de travail, duplicata,...)

* Assurances : Ethias
   
Maintien des primes pendant toute la durée du marché, pas de résiliation après sinistre, réduction et participation bénéficiaire. 

Plus d'infos dans l'espace réservé aux affilés. 

  • XEROX

Dans le but d’alléger les frais de fonctionnement de ses membres, CAIPS étend son offre de services mutualisés en collaborant avec le fournisseur d’imprimantes et de photocopieurs « Xerox ». La convention propose une offre variée assortie de tarifs des plus avantageux dont seules les grandes entreprises peuvent prétendre, un service permanent et des contrats souples et adaptables aux besoins de chacun...

Afin de susciter l'émergence d'une réflexion sur le positionnement du secteur en général et de la fédération en particulier, CAIPS organise des groupes de travail en fonction de thèmes ponctuels ou récurrents.

La fédération se veut également un lieu d'échanges de pratiques et/ou d'informations entre membres. Les rencontres sont souvent organisées sous-régionalement dans les provinces du Hainaut, de Namur et de Liège.

Groupes de travail

  • GT ILI (pers. de contact: Anne-France LELOUP)
  • GT Péda (pers. de contact: Anne-France LELOUP)
  • GT Permis de conduire (pers. de contact: Céline LAMBEAU)
  • GT PMTIC (pers. de contact: François XHAARD)
  • GT Secteur (pers. de contact: Jean-Luc VRANCKEN)
  • GT SIS (pers. de contact: Anne-France LELOUP)
  • GT VISES (pers. de contact: Marianne DALMANS)

Commissions

  • Com péda (pers. de contact: Anne-France LELOUP)
  • Commission financière (pers. de contact: Jean-Luc VRANCKEN)

CAIPS organise des formations, seul ou en partenariat, de manière ponctuelle, récurrente ou sur demande (Contact).

 

Programme de formation des travailleurs des Services d'Insertion Sociale (SIS)

Ce programme de formation annuel des travailleurs sociaux est réalisé en collaboration avec la fédération des CPAS, avec le soutien de la Région Walonne.

Consulter le programme 2018 (bulletin d'inscription inclus dans la brochure)

 

Programme de formation des accompagnateurs sociaux des Entreprises d'Insertion (EI)

Ce programme de formation annuel des accompagnateurs sociaux est réalisé dans le cadre du projet ProForCES, avec le soutien de la Région Walonne.

Consulter le programme 2017

 

Programme de formation à l'utilisation de l'outil "GSAO"

Le "GSAO"(Gestion des Stagiaires Assistée par Ordinateur) est un logiciel informatique de gestion des données stagiaires. Développé sous Excel, le GSAO permet aux CISP (EFT ou DEFI) une gestion administrative plus efficace et plus aisée des heures prestées par les stagiaires, en conformité avec les exigences décrétales et réglementaires du secteur.

CAIPS s’est associée avec la fédération ALEAP en vue de développer et de diffuser le logiciel dans le secteur des CISP (anciennement EFT et OISP). Depuis janvier 2010, le GSAO est mis à jour annuellement et des formations sont co-organisées en janvier de chaque année.

Consulter le programme 2018 - Bulletin d'inscription

CAIPS assure également pour ses membres une assistance auprès des utilisateurs et organise des formations sur demande.

Information, contact et téléchargement du GSAO dans l'espace réservé aux affiliés: accéder au menu utilisateur

 

Programme de formation à l'utilisation de l'outil "GISTIC"

Le "GISTIC" (Gestion Informatisée des Stagiaires dans le cadre du plan mobilisateur pour les Technologies de l'Information et de la Communication) est un outil d'encodage et de gestion des données et des heures prestées par les bénéficiaires dans le cadre d'un agrément PMTIC. Développé sur base de la réglementation PMTIC, l’outil a une double visée : faciliter la gestion administrative en regard des exigences de la Wallonie et du Labset, tout en permettant un traitement en interne de données pertinentes pour l'opérateur.

Le GISTIC, qui se présente sous la forme d'un fichier Excel, est actualisé chaque année et proposé gratuitement aux membres agréés PMTIC. La fédération développe en outre un service d'aide à distance et organise en début d'année des formations à l'utilisation de l'outil.

Consulter le programme de formation 2018 - Bulletin d'inscription.

Plus d'info et téléchargement de l'outil dans l'espace réservé aux affiliés: accéder au menu utilisateur.

L'outil, le helpdesk utilisateur ainsi que les formations sont également accessibles à tout autre opérateur agréé PMTIC en Wallonie (non affilié à CAIPS): voir conditions et bon de commande.

LogoProjets VISES2

Le projet

Le projet VISES né, en janvier 2016, regroupe 21 partenaires : des entreprises sociales, des chercheurs, des fédérations d’économie sociale, des financeurs, des fédérations parmi lesquelles on retrouve du côté wallon, ALEAP, SAW-B, Concertes, Unipso et Atout EI. Financé par le programme européen Interreg on y retrouve des acteurs transfrontaliers de France, de Flandre et de Wallonie.

Ce projet a pour objectif de valoriser l’économie sociale. Il s’agit avant tout de rendre visible aux yeux des financeurs, des utilisateurs, des partenaires et des travailleurs, la plus-value sociale, politique, environnementale et économique du secteur. VISES cherche à mieux évaluer les pratiques qualitatives tant pédagogiques, que de gestion administrative et financière, mais aussi de gestion d’équipe et de communication externe des CISP et SIS, afin de mettre en avant les spécificités et les apports de l’économie sociale.

Nous sommes donc bien dans la continuité du projet de valorisation des performances que CAIPS avait initié en 2014, en collaboration avec Hugues Mouchamps du centre d’économie sociale de l’ULG, des centres affiliés avaient élaboré collectivement un premier « outil d’évaluation des performances » en s’inspirant et adaptant une grille utilisée dans les entreprises commerciales et marchandes. La démarche n’avait pu alors être finalisée.

Dès septembre, dans le cadre de ce projet européen avec son large partenariat, nous avons l’opportunité de développer cette grille en finalisant l’identification des indicateurs qualitatifs et quantitatifs. Ils nous permettront de construire un « outil de mesure » des compétences pluridisciplinaires des secteurs de l’ISP et de l’action sociale. Ainsi construit, ce dernier sera testé durant deux ans (2017-2018) auprès des centres motivés par l’expérience. Nous espérons ainsi, réaliser une « photographie » la plus claire et précise possible, du fonctionnement des centres, d’analyser en profondeur les processus internes et externes tant dans la gestion administrative, que financière ou des ressources humaines GRH ou encore de domaines comme la pédagogie, l’accompagnement social, la communication, la publicité, le recrutement).

Ce dispositif de recherche devrait constituer un repère pour faire progresser la stratégie sociale des centres, adapter leur offre, (re)motiver leurs équipes. Chaque centre impliqué dans le projet de test sera ainsi partie prenante d’un un réseau de 21 partenaires et participera à une démarche transfrontalière d’échange d’outils et de savoirs, …

Après ces expérimentations, en Wallonie, France, Flandre, des outils et méthodes seront élaborés pour valoriser le travail des entreprises sociales et favoriser la mise en réseau des échanges de savoir et de savoir-faire. D’autres entreprises sociales pourront alors bénéficier d’un accompagnement et de formations afin de diffuser et d’y implémenter la démarche.

Pour en savoir plus :

Retrouver l'agenda du projet, des publications sur l'impact social ou encore inscrivez-vous à la newsletter du projet sur le site dédié : http://www.projetvisesproject.eu 

 

Personne de contact: Marianne DALMANS

Aujourd’hui, posséder un permis de conduire et disposer d’un véhicule sont des conditions quasi incontournables pour obtenir et garder un emploi. Le permis B est indispensable en particulier pour les emplois accessibles aux personnes les moins qualifiées… alors qu’il leur est souvent difficile d’accéder au permis de conduire par les voies classiques, pour des raisons culturelles, financières, sociales, linguistiques et pédagogiques. Dans le secteur de l’Insertion Socioprofessionnelle (ISP), de nombreuses associations œuvrent donc - et ce, de longue date - à rendre la mobilité accessible à tous, dans un contexte essentiellement informel.

Depuis 2013, CAIPS a entrepris un travail de veille juridique et de mutulisation des pratiques afin de soutenir ces opérateurs et d'anticiper avec eux les conséquences de réformes réglementaires susceptibles de limiter leur action de terrain.  En effet, jusqu'ici, les actions "permis de conduire" mises en place dans le secteur associatif permettaient aux publics précarisés d’apprendre à conduire dans des conditions adaptées. Mais les initiatives restaient morcelées, souvent peu soutenues financièrement et manquaient de visibilité. Et en 2014, les modifications apportées par l’Arrêté Royal du 04 décembre 2013 ont limité les possibilités d’action en matière de formation à la conduite chez ces mêmes opérateurs.

Dans la foulée des effets de l’adoption de ce texte, la Fédération CAIPS, la Funoc et l’EFT Chantier ont invité les opérateurs du secteur non-marchand à une matinée de réflexion collaborative en avril 2016. Cette matinée à réuni près de cinquante travailleurs de CISP, CPAS, MIRE, Centres de formation agréés par l’AWIPH, Instituts de Promotion Sociale, mutuelles, syndicats, travailleurs dans les plans de cohésion sociale, régies de quartier, associations œuvrant pour la mobilité, travailleurs dans les Instances Bassins.

Suite à cette matinée, deux lignes d'actions ont été mise en place par CAIPS :

D'une part, un programme d'action à destination des opérateurs de première ligne (CISP, ASBL, ...) avec un double objectif, d'information et de mutualisation des ressources théoriques et pratiques existantes.

D'autre part, une mise en réseau des différents acteurs du non-marchand concernés par la problématique de l'accès au permis B des publics éloignés de l'emploi, afin d'identifier les besoins et d'envisager des actions communes en la matière. Ce réseau s’est constitué au début de l'année 2017 sous le nom de « Consortium Mobilité pour tous », et ses missions ont été définies comme suit :

  1. A titre principal, oeuvrer à la mise en place de processus de formation à la conduite accessibles pédagogiquement et financièrement pour les demandeurs d’emploi infrascolarisé
  2. A titre subsidiaire, oeuvrer au développement de la mobilité multimodale du même public

Si les profils et les modes d’action des opérateurs actifs dans ce Consortium sont variés, ils sont unis par une même volonté : veiller à ce que conduire reste permis pour tous. Le Consortium leur permet aujourd’hui de mutualiser leurs constats, leurs questionnements et leurs projets pour l’avenir en matière de soutien à la mobilité des publics éloignés de l’emploi.

DOCUMENTATION 

Textes réglementaires : Arrêté Royal du 11.05.2004 relatif aux écoles de conduite / Arrêté Royal du 04.12.2013 relatif à formation à la conduite

Actions médiatiques :  Communiqué de presse de l'Interfédération du 15 janvier 2015

Auditions au parlement wallon le 13 juin 2017 dans le cadre de la réforme du permis de conduire 

 

Personne de contact: Céline LAMBEAU

Recherche