LogoProjets VISES2

Le projet

Le projet VISES né, en janvier 2016, regroupe 21 partenaires : des entreprises sociales, des chercheurs, des fédérations d’économie sociale, des financeurs, des fédérations parmi lesquelles on retrouve du côté wallon, ALEAP, SAW-B, Concertes, Unipso et Atout EI. Financé par le programme européen Interreg on y retrouve des acteurs transfrontaliers de France, de Flandre et de Wallonie.

Ce projet a pour objectif de valoriser l’économie sociale. Il s’agit avant tout de rendre visible aux yeux des financeurs, des utilisateurs, des partenaires et des travailleurs, la plus-value sociale, politique, environnementale et économique du secteur. VISES cherche à mieux évaluer les pratiques qualitatives tant pédagogiques, que de gestion administrative et financière, mais aussi de gestion d’équipe et de communication externe des CISP et SIS, afin de mettre en avant les spécificités et les apports de l’économie sociale.

Nous sommes donc bien dans la continuité du projet de valorisation des performances que CAIPS avait initié en 2014, en collaboration avec Hugues Mouchamps du centre d’économie sociale de l’ULG. , des centres affiliés avaient élaboré collectivement un premier « outil d’évaluation des performances » en s’inspirant et adaptant une grille utilisée dans les entreprises commerciales et marchandes. La démarche n’avait pu alors être finalisée.

Dès septembre, dans le cadre de ce projet européen avec son large partenariat, nous avons l’opportunité de développer cette grille en finalisant l’identification des indicateurs qualitatifs et quantitatifs. Ils nous permettront de construire un « outil de mesure » des compétences pluridisciplinaires des secteurs de l’ISP et de l’action sociale. Ainsi construit, ce dernier sera testé durant deux ans (2017-2018) auprès des centres motivés par l’expérience. Nous espérons ainsi, réaliser une « photographie » la plus claire et précise possible, du fonctionnement des centres, d’analyser en profondeur les processus internes et externes tant dans la gestion administrative, que financière ou des ressources humaines GRH ou encore de domaines comme la pédagogie, l’accompagnement social, la communication, la publicité, le recrutement).

Ce dispositif de recherche devrait constituer un repère pour faire progresser la stratégie sociale des centres, adapter leur offre, (re)motiver leurs équipes. Chaque centre impliqué dans le projet de test sera ainsi partie prenante d’un un réseau de 21 partenaires et participera à une démarche transfrontalière d’échange d’outils et de savoirs, …

Après ces expérimentations, en Wallonie, France, Flandre, des outils et méthodes seront élaborés pour valoriser le travail des entreprises sociales et favoriser la mise en réseau des échanges de savoir et de savoir-faire. D’autres entreprises sociales pourront alors bénéficier d’un accompagnement et de formations afin de diffuser et d’y implémenter la démarche.

Pour en savoir plus :

 

Personne de contact: Marianne DALMANS

Recherche