Les Etats Généraux de la fédération se sont tenus pour la 19ème fois, le vendredi 27 octobre 2017 avec l’Université de Liège sur le thème « Dignité, Emancipation, Démocratie. Ces valeurs sont-elles solubles dans l’état social actif ? ». Bruno FRERE, sociologue et chercheur à l’ULiège, s’est intéressé à la question de la citoyenneté et donc de la démocratie dans nos centres face aux parcours sous contraintes de nos publics. Pour lui, la crise de la modernité d’aujourd’hui est semblable à celle du début du XIXème siècle avec le délitement de la société salariale qui a mis plus d’un siècle à se construire. Cette évolution est marquée par la multiplication des emplois aidés, mal ou non rémunérés, fractionnés, à temps partiels, intermittents, ou bénévoles… De récentes études et enquêtes étayent ces propos en matière d’inégalités salariales ou de dérégulation de l’emploi avec l’apparition de « microjobs », d’emplois dits « associatifs », de travail « semi-agoral » ou encore de « régime de petites indemnités ».

Eclairages…à prendre ou à laisser…

Les 19èmes Etats Généraux de CAIPS se tenaient le vendredi 27 octobre 2017 de 9h30 à 13h30 à l’Université de Liège au Sart-Tilman sur le thème « Dignité, Emancipation, Démocratie. Ces valeurs sont-elles solubles dans l’état social actif ? ». Ils associaient l’Université de Liège dans le cadre de son projet « Maison des Sciences de l’Homme », initiative récente cherchant à créer un dialogue entre la société civile et le monde académique sur des débats sociétaux majeurs. Premiers retours…

Le Forem a annoncé, en ce début octobre 2017, une nouvelle diminution du chômage en Wallonie pour le mois de septembre. Cette diminution est-elle liée à une augmentation du nombre d’emplois ou aux exclusions du chômage ou des allocations d’insertion ? Et profite-t-elle à tout le monde ?...

Petit tour d’horizon d’études récentes qui nous donnent un éclairage sur ces questions qui intéressent les publics qui fréquentent nos centres…

Une étude de l'IWEPS publiée le mardi 18 juillet fourni des éléments de réponses aux nombreuses questions soulevées par cet accent nouveau de la politique d’activation des chômeurs : comment les personnes concernées ont-elles intégré l’information du changement réglementaire dans la construction de leur parcours? Quelles stratégies ont-elles adopté une fois échu le droit aux allocations d’insertion?

Les résultats d'une étude de l'Université catholique de Louvain (UCL), à la demande de l'Observatoire bruxellois de l'emploi d'Actiris, ont été diffusés fin avril et ont été largement commentés dans la presse. Il y a de quoi… Les chercheurs concluent à un échec « sans appel » de la politique d'activation de la recherche d'emploi pour cette catégorie de demandeurs d'emploi et proposent des changements dans le cadre de la régionalisation.

La réforme du code des sociétés initiée par le Ministre de la justice GEENS vise à simplifier la réglementation en proposant un code unique pour les sociétés et les associations. Elle pourrait mettre en difficultés les EFT en particulier, et le secteur non marchand en général en supprimant la différenciation entre actes commerciaux et civils. Les asbl pourraient ainsi réaliser des activités commerciales à titre principal avec des conséquences encore difficilement mesurables. Plus que jamais, la vigilance s’impose et s’organise…

En charge de la publication des rapports bruxellois sur l’état de la pauvreté, l’Observatoire s’est penché sur un phénomène répandu et peu connu, dont nous vous informons régulièrement : le non-recours aux droits sociaux et la sous-protection sociale. Ce rapport exploratoire, basé sur des entretiens avec des personnes qui vivent ces situations et avec des intervenants professionnels, dresse une photographie globale de cette problématique à Bruxelles par rapport à plusieurs droits fondamentaux (formation, assurance-chômage, santé, aide sociale). Il met également en lumière une augmentation du phénomène qui n’est pas sans lien avec la pression mise sur la sécurité sociale. Plongée dans ce rapport remarquable…

Recherche