PMTIC : renouvellement des agréments, c'est parti !

Bref retour de la réunion rassemblant le LabSET de l’ULiège et une quarantaine de travailleurs de centres agréés PMTIC le 14 novembre à Liège : le processus de renouvellement des agréments est lancé !

Pour le 31 septembre 2018, chaque opérateur agréé PMTIC devra introduire une demande de renouvellement d’agrément s’il souhaite poursuivre ses activités pour trois années. Chaque centre devra obtenir un rapport d’évaluation positif pour obtenir une reconduction pour trois années. Ce rapport d’évaluation se basera sur une analyse administrative, financière et des ressources humaines, mais aussi sur une analyse pédagogique. Suite à un appel d’offres de deux fois deux ans, cette dernière a été confiée par le SPW, au LabSET de l’ULiège. Elle portera exclusivement sur la qualité pédagogique des formations et ne portera donc pas sur les autres aspects. Ses résultats prendront en partie la forme d’un avis motivé favorable ou défavorable à l’agrément. Ils devront être communiqués à l’Administration par l’expert pédagogique au plus tard pour le 31 septembre 2018 afin que le rapport d’évaluation global puisse être élaboré par l’Administration ; ce processus d’analyse s’étalera d’octobre 2017 à septembre 2018.

Une rencontre a eu lieu le mardi 14 novembre 2017 à l’Université de Liège au Sart-Tilman. L’expert pédagogique du programme PMTIC y a reçu une quarantaine de travailleurs PMTIC intéressés afin de présenter leur démarche d’évaluation et y apporter des adaptations suite aux réactions. Comme promis, CAIPS était présente.

On notera que plusieurs centres agréés se sont plaints de la multiplication des charges administratives et de la stagnation du financement ; plusieurs hésitent à introduire une demande de renouvellement de leur agrément au vu de la lourdeur des charges et du faible return pour ce qui n’est jamais qu’une formation de sensibilisation… Il reste difficile d’interpeller les décideurs politiques sur ce point en l’absence de présence d’un représentant des opérateurs en commission d’agrément… La porte-parole du LabSET a signifié qu’elle était consciente de la situation, tout en reconnaissant que cette situation a été évoquée en commission d’agrément PMTIC à de nombreuses reprises, sans suite à ce jour.

Le LabSET a d’emblée insisté sur le fait que son objectif est d’accompagner chaque centre agréé dans la démarche d’évaluation, et non de le sanctionner. Maud JACQUET, sa coordinatrice, a déclaré avoir pour objectif de contribuer à ce que tout centre demandant le renouvellement de son agrément, l’obtienne. Elle a aussi insisté sur le fait qu’initialement, l’administration leur proposait une procédure d’examen basée sur celle prévalant dans les services d’inspection sociale avec comme « fer de lance » l’inspection « surprise ». Ils ont refusé ce modèle pour privilégier une démarche alternative qui se veut positive, transparente et participative. Leur approche sera basée sur quatre principes dans le cadre d’une évaluation normative :

-          Lier l’évaluation à une amélioration et valorisation de la formation

-          Travailler conjointement à une amélioration des pratiques

-          Utiliser des sources de données multiples

-          Développer une approche rigoureuse et valide, bref la plus juste possible

Concrètement, pour les opérateurs, deux éléments seront à mettre en place d’ici juin 2018 :

-          L’accueil du coach référent du centre pour une visite de terrain pendant une séance de formation (visite pouvant être renouvelée en cas de besoin)

-          La soumission d’un programme pédagogique de formation dont une version provisoire peut être proposée préalablement au LabSET pour avis avant dépôt de la version définitive auprès du SPW.

Afin de faciliter la mise en place de ce processus, un guide d’accompagnement à la récolte d’informations a été élaboré par le LabSET et communiqué préalablement à toutes et tous. Si vous n’en avez pas encore pris connaissance, vous en trouverez la première version non corrigée suite à cette rencontre à l’adresse :

http://www.pmtic.net/sites/default/files/filemanager/doc/PMTIC_Guide_analyse_qualite_pedagogique2.pdf.

Ce guide précisera les principes de la démarche d’analyse proposée par l’expert pédagogique,  les actions analysées, les informations à rassembler et les méthodes de recueil choisies, la temporalité de l’analyse, le traitement des données, et la forme finale du rapport. L’objectif prioritaire de la réunion portait sur l’adaptation de ce document.

Globalement, les participants, après avoir réfléchi en petits groupes, n’avaient pas un nombre élevé de remarques. Les principales réactions ont porté  essentiellement sur des aspects génériques et sur les grilles d’évaluation. Les opérateurs regrettent le caractère ambitieux des objectifs et méthodes décrits dans la partie théorique du guide : « il ne faut pas utiliser un canon pour tuer une mouche » a dit un intervenant ; ils demandent que cet exposé soit simplifié. Par ailleurs, il a été critiqué le fait que le guide fait référence à la nécessité de connaitre le stagiaire ou l’apprenant avant son entrée formation. En effet, toute démarche hors formation n’est pas couverte par le subside PMTIC. Ces points seront corrigés, tout comme les critères trop ambitieux utilisés dans la grille d’évaluation relative à l’adaptation de la formation à chaque bénéficiaire ; ils seront revus afin de mieux correspondre à une formation courte de sensibilisation.

Le guide va donc être adapté suite à cette rencontre et sera rendu public sur le site www.pmtic.net. D’ores et déjà, le LabSET vous invite à prendre contact avec eux sans perdre de temps afin de leur fixer une date pour la visite de votre centre. Il s’agira plus précisément de participer à une de vos formations à raison d’une demi-journée. Suite à ce passage, le LabSET s’engage à vous transmettre des conseils pour améliorer votre offre de formation.

Jean-Luc VRANCKEN

Recherche